Plantun de Prouvènço

Pèr counèisse e recounèisse li planto d'encò nostre

Qu'es acò ?

Sias sus un site web que vous prepauso d'ana à la descuberto dóu plantun prouvençau e que sèr d'ajudo pèr recounèisse li planto que crèisson encò nostre. Segur qu'iston tout un fube de site sus lou plantun, mai n'i'a ges especificamen sus lou relarg e subre-tout que baion li noum en prouvençau e enca mens que li presènton d'aquéu biais. La toco proumiero, e founso, èi de valourisa coutrìo noste patrimòni, tant dóu poun de vist boutanico que de la lengo.

A l'ouro d'aro lou site es en prouvençau, mai èi previst uno reviraduro, à terme, en francés pèr touca un publi mai larg. La chausido èi segur ideoulougico que nous semblavo pas poussible de faire lou camin inverse, justamen pèr moustra li liame fort qu'iston entre lou plantun e lis ome e peréu noste estacamen à la lengo. La lengo escricho èi quàsi aquelo chausido pèr F. Mistral ; tant s'en fau que lou veneran coume un miejo-diéu, mai pulèu es aquelo qu'avèn ausido e apresso au nostre. Sian pas dins uno amiro estrecho que bandirié d'àutri parla vo d'àutri grafìo, que caduno a si qualita, mai pulèu dins uno amiro de trasmecioun de ço que nous es esta douna.

Dóu poun de vist boutani lou travai assajo d'èstre lou mai segur que posque, emai siegue toujour poussible de s'engana. Pèr ajuda à l'identificacioun e pèr èstre mai agradiéu, lou site èi basti sus lis endré ounte èi poussible de rescountra talo vo talo planto. Rèn èi toutalamen segur que li planto rèston pas ounte voulèn, e atroubarés pas toujour, subretout à la debuto, la planto que cercas. Fin finalo cado planto èi presentado dins uno ficho pèr èstre mai segur de la determinacioun emé uno fotò principalo e d'autro sus lou coustat, à man drecho emé un mountadou, que mostro generalamen la flour, la fueio e lou fru. I'a peréu lou dessin de la floro de l'abat Coste qu'èi toujour uno referènci de qualita. Pèr la noumenclaturo boutanico seguissèn la versioun 9.00 de TaxRef, dóu Muséum National d'Histoire Naturelle. Li noum francés vènon pèr la maje-part dóu site Tela botanica.

Dóu poun de vist di noum prouvençau di planto, soun acampa aquéli que se trobon dins de libre e majamen lou Tresor dóu Felibrige (TdF) e peréu aquéli presènt dins li diciounàri d'avans Mistral (Claude-François Achard (1785), Étienne Garcin (1823), Joseph-Toussaint Avril (1839), J.-J. Castor (1843), Simon-Jude Honnorat (1846) ...). D' arremarca la tiero alestido pèr J.-J. Castor noumado boutanisto pajo 135 à 148 de l'Interprète provençal e l'impourtànci dóu trabai d'Honnorat que couneissié bèn lou plantun. Ei de nouta qu'aquéu site èi pas lou fru d'un travai etnouboutani, mai a pèr toco de presenta d'un biais resumi li noum emplega en Prouvènço. Pèr de resoun de simplificacioun infourmatico, sièis noum prouvènçau, pèr lou mai soun donna. Lou noum prouvençau prepausa d'en proumié pòu servi de referènci dins uno amiro de simplificacioun e a ges de valour d'esclusioun. D'aiours aquéu noum de referènci pòu chanja seguènt vòsti remarco e poudèn meme envisaja de n'en metre dous se i'a vertadieramen uno diferènci impourtanto pèr lou relarg prouvençau. Segur que cadun ié retroubara pas si catoun, que sian pulèu de la Prouvènço dóu Rose, pamens pensan que pèr li gènt que vènon à la boutanico prouvençalo, vau miés faire clar e simple pèr faire avans. Se maugrat nosto recerco, de segur incoumplèto, avèn pas trouba que que siegue, avèn prepausa un noum, escri entre parentèso, dins l'espèro, s'isto, d'agué un noum emplega au nostre. Esperan pèr acò vòsti vejaire. Lou noum d'espèci es esta basti dóu meme biais d'après un noum de gènre generi couneigu. E pulèu que d'escriéure que que siegue seguirèn quàsi lou vejaire de Ludovi Legré qu'escrivié à Frederi Mistral : "Aven bèn lou dre de tradurre en Prouvençau, coume me lou disiés dins uno de ti letro, li noum scientifi de planto. Ansin, lou Teucrium aureum, qu'es uno tant poulido erbo di colo de Marsiho, n'en fariéu voulountié lou Calamandrié daura. Fau douna au pople la noucioun de l'espèce, e l'acoustuma à destria lis erbo parènto" op.cit.

Pèr ço que toco la descripcioun e lis usanço, de segur, n'en manco pèr que siegue toujour fa. Tout acò sara apoundu, pau à cha pau. Lis etnoutèste vènon pèr la maje-part di trabai de Jan-Lu Domenge e d'Óulivié Madon (vèire la bibliougrafìo çai-souto). Forço entresigne soun tira dóu libre de F. Couplan. Mesfissas-vous pamens que l'utilisacioun de talo vo talo planto èi subourdounado à sa bono recouneissènço e subretout au risque de dangié de subredoso. Ei pas pèr-ço-que soun naturalo que li planto podon pas èstre dangeirouso e meme mourtalo, majamen dins d'ùni famiho coume li Solanaceae e lis Apiaceae. Vous couseian, quouro èi vosto proumiero usanço d'uno planto coumestiblo, de coumença pèr d'abord la tasta e escupi, e pau à cha pau, de n'en prendre mai o de verifia auprès de quaucun que n'en a l'usanço.

Tóuti li fotò presentado soun estado presso pèr lis autour e soun libro de dre soulamen se lou site èi cita en referènci. A titre d'infourmacioun lis aparèi foutougrafi soun de Canon EOS 600D e EOS 200 D, e lis óujeitiéu un Canon macro EF-S 60mm e un Panagor macro 90mm.

Souvetan qu'aquéu site devengue un relarg boutanico pèr s'entresigna, e cadun poudra i'adurre soun sabé, que siegue dóu poun de vist de la lengo vo dóu plantun; lou voulèn dubert à l'escàmbi. Poudès nous escriéure. Aguès pas crento de nous entresigna sus de noum de planto en lengo nostro, li marcaren sus lou site emé vosto referènci. Gramaci en tóuti.

Lou site "Plantun de Prouvènço" daverè lou proumié prèmi i Grand Jo Flourau Setenàri dóu Felibrige de 2018, seicioun pedagougìo e didatico

Bibliougrafìo :
ALBERT Abel, JAHANDIEZ Emile, (1908), Catalogue des plantes vasculaires qui croissent naturellement dans le département du Var, Paris, Librairie des Sciences Naturelles. (Emé li noum prouvençau)
ARNOUX Carle, (1940), Bréviaire de la langue provençale où sont groupés par ordre d'idée les mots ou expressions de la vie courante, Soc. Nouv. des Impr. Toulonnaises.
BOUVIER Jean & Claude MARTEL Claude, (1979), Atlas linguistique et ethnographique de la France Provence, 1 : Le temps, la flore, les travaux agricoles, CNRS.
CARLES Lionel & THEBAULT Ludovic, (2012), Guide la flore des Alpes-Maritimes du Mercantour à la Méditerranée Gilletta.nice-matin (Emé uno tiero di noum prouvençau).
CASTOR J.-J. (1843), Interprète provençal, pajo 135 à 148.
COSTE Abbé H., (1900-1906), Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes, Librairie des Sciences et des Arts, Paris, 1937. (Emé li noum prouvençau)
COUPIER Jules, Diciounàri Francés-Prouvençau, Association Dictionnaire Français-Provençal.
COUPLAN François, (2015), Le régal végétal, Sang de la Terre.
DE VILENEUVE Christophe, Statistique du département des Bouches-du-Rhône, avec Atlas. Dédié au Roi, Marseille, chez Antoine Ricard, imprimeur du Roi et de la Préfecture, 1821.
DOMENGE Jean-Luc, SALLE Rose, (1984-1995), Récits et chansons en Provençal, http://www.memoire-orale.var.fr/campagnes/detail_campagne.php?campagne=15
DOMENGE Jean-Luc & alii, (2015), Langue et mémoire de la Tinée (LMT), L'INSTITUT d'ETUDES NICOISES.
DOMENGE Jean-Luc (2016), Etnò-boutanico de Verdoun (EbV), coumunicacioun persounalo.
Ecologistes de l'Euzière, (2003), Les salades sauvages, L'ensalada champanèla.
FONVERT Amédée de, ACHINTRE J., (1870), Flore d'Aix en Provence. Catalogue des plantes vasculaires qui croissent naturellement dans les environs d'Aix.
FORTOUL Jean-Rémy, (1995), Ubaye, la mémoire de mon pays, Sabença de la Valeia / Les Alpes de Lumière.
GIRERD Bernard, (1988), Flore des Graminées de Provence Occidentale, Société Botanique du Vaucluse.
GIRERD Bernard, (1991), La flore du département de Vaucluse, Société Botanique du Vaucluse (tiero di noum prouvençau alestido pèr M. Heullant e F. Perrin).
GIRERD Bernard, ROUX Jean-Claude, (2011), Flore du Vaucluse, troisième inventaire, descriptif, écologique et chlorologique, Société Botanique du Vaucluse, Biotope Editions, Collection Parthénope.
GRINDA Alain, (2011), Le Belvéderois LOU BARVERENC, Editions de Bergier.
HUBAUD Josiane, Lexique botanique français-occitan (languedocien et provençal), http://josiane.ubaud.pagesperso-orange.fr/Lexic%20de%20%20botanica.pdf.
LANDRU Grégory & MARTIN Roland, (2010) Orchidées sauvages du Mont Ventoux, Du Toulourenc (tiero di noum prouvençau alestido pèr P. Peyre).
LEGRÉ Ludovic, (2007), Correspondance Ludovic Legré - Frédéric Mistral 1897-1904, CIEL d’Oc – Avoust 2007. http://sites.univ-provence.fr/tresoc/libre/libr0624.htm
LIEUTAGHI Pierre, (2009), Badasson & Cie, Tradition médicinale et autres usages des plantes en haute Provence, ActeSud.
MADON Olivier, (1999), La flore du Ventoux, Connaissances des pays du Ventoux.
MÉRAT François Victor, LENS Adrien Jacques de, (1829), Dictionnaire universel de matière médicale et de thérapeutique générale : contenant l'indication, la description et l'emploi de tous les médicamens connus dans les diverses parties du globe, Paris : J.-B. Baillière, Méquignon-Marvis, Gabon.
MISTRAL Fréderic, (1878), Lou Tresor dóu Felibrige, Dictionnaire Provençal-Français, Edicioun Ramoun Berenguié, 1968.
MISTRAL Fréderic, (1878), Erbié dóu Museon Arlaten.
MOREL Jean-Michel, (2008), Traité pratique de Phytothérapie, Grancher.
MOURONVAL J.-B. & BAUDOUIN S., (2010), Plantes aquatiques de Camargue et de Crau, Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.
NAZET Marion, (2007), Médecine populaire en Provence, ÉDISUD.
OVERAL Bernard, (2014), Guide de la flore des Alpes françaises, Naturalia Publications.
PALUN Maurice, (1867), Catalogue des plantes phanérogames, Museum Calvet de la ville d'Avignon (Emé li noum prouvençau).
RAMEAU J.C. & alii, (2008), Flore forestière française, T2 Montagnes, Ministère de l'agriculture et de la pêche, AgroParisTech-ENGREF.
RAMEAU J.C. & alii, (2008), Flore forestière française, T3 Région méditerranéenne, Ministère de l'agriculture et de la pêche, AgroParisTech-ENGREF (Emé li noum prouvençau).
TISON J.-M. & alii, (2014), Flore de la France méditerranéenne continentale, Naturalia publications, Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles.
TISON J.-M. & de Foulcault B., (2014), Flora Gallica, Biotope Editions, Société botanique de France.
VEZIAN Pau, (1930), Floro miejournalo, C. Lacourt Editeur, 1991.
VOLPES-BAHUAUD Magali, (2008), Herbiers de Provence, Muséum d'histoire naturelle d'Aix-en-provence, ÉDISUD.